Les offres d’emploi que nous vous proposons

Travaillant en autonomie sous la responsabilité d’un supérieur hiérarchique (le responsable de secteur), l’agent intervient au domicile afin d’assurer des activités domestiques et administratives simples auprès de personnes en capacité d’exercer un contrôle et un suivi de celles-ci. Il peut intervenir de manière occasionnelle auprès de personnes dépendantes ou de public en difficulté.

Missions

  • Aider à la réalisation ou réaliser l’entretien courant de la maison : entretien du logement, des vêtements, du linge.
  • Assister la personne aidée dans des démarches administratives simples.

Compétences et qualités

  • Capacité d’adaptation.
  • Sens de l’organisation.
  • Compétences techniques pour l’exercice des tâches ménagères.

Evolutions possibles

L’agent à domicile peut acquérir un diplôme soit par le biais de la formation, soit par le biais de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) et devenir notamment employé à domicile ou auxiliaire de vie sociale.

Formation

Aucun diplôme n’est requis pour occuper cet emploi. Cependant, au sein du réseau UNA, la formation et la VAE des personnels sont fortement encouragées.

Postuler pour cette offre

Présent aux côtés des personnes qui ne peuvent plus réaliser seules les actes ordinaires de la vie courante, l’employé à domicile les aide dans les activités quotidiennes domestiques ou administratives. Il les aide également dans la réalisation des actes essentiels de la vie quotidienne.

Missions

  • Aider à la réalisation ou réaliser l’entretien courant de la maison : entretien du logement, des vêtements, du linge.
  • Aider dans les actes essentiels de la vie quotidienne : apporter une aide à la réalisation des achats alimentaires ainsi qu’à la préparation des repas.
  • Accompagner la personne aidée dans ses sorties : visite médicale par exemple.
  • Assister la personne aidée dans des démarches administratives.

Compétences et qualités

  • Capacité d’adaptation.
  • Sens de l’organisation.
  • Compétences techniques pour l’exercice des tâches ménagères.

Evolutions possibles

L’employé à domicile peut devenir auxiliaire de vie sociale après obtention du Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) par la formation ou par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).
Il peut également exercer le métier de technicien de l’intervention sociale et familiale (TISF) ou d’aide-soignant après obtention du diplôme correspondant.

Formation

Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’être titulaire de l’un des diplômes, certificats ou titres suivants :

  • BEP carrière sanitaire et sociale.
  • BEPA option services, spécialité services aux personnes.
  • BEPA, option économie familiale et rurale.
  • CAP agricole, option économie familiale et rurale.
  • CAP agricole et para agricole employé d’entreprise agricole, option employé familial.
  • CAP petite enfance.
  • CAP employé technique de collectivités.
  • Titre assistant de vie du ministère du Travail.
  • Titre employé familial polyvalent du particulier employeur.
  • Brevet d’aptitudes professionnelles assistant animateur technique.

Ou être en cours d’accès:

  • Au DEAVS, soit par la formation, soit par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)
  • Au Diplôme d’Etat de Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale (DETISF) par la formation ou par la VAE

Postuler pour cette offre

L’Auxiliaire de vie sociale intervient auprès des personnes âgées en perte d’autonomie, des personnes handicapées ou des familles. Il « aide à faire » en stimulant, en accompagnant ou « fait à la place » de la personne qui se trouve dans l’incapacité provisoire ou durable d’assumer seule les tâches et les actes essentiels de la vie quotidienne.

Missions

  • Accompagner et aider dans les actes essentiels de la vie quotidienne : se lever, s’habiller, s’alimenter, se laver.
  • Accompagner et aider dans les tâches de la vie quotidienne :
    • Réalisation des courses
    • Elaboration des repas
    • Entretien du linge
    • Entretien du logement
  • Accompagner et aider dans les activités de la vie sociale et relationnelle : sorties, loisirs, démarches administratives

Compétences et qualités

  • Autonomie
  • Discrétion
  • Sens de l’organisation
  • Capacité d’adaptation
  • Connaissance des publics et des pathologies
  • Savoir aider et accompagner les personnes en stimulant leur autonomie

Evolutions possibles

Les auxiliaires de vie sociale peuvent suivre une formation conduisant au Diplôme d’Etat de Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale (DETISF) en bénéficiant d’allégements de formation importants. Les diplômés d’état d’auxiliaire de vie sociale bénéficient d’allégements dans la préparation du diplôme d’Etat d’Aide-Soignant.

Formation

Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’être titulaire de l’un des diplômes suivants :

  • Le DEAVS (Diplôme d’Etat Auxiliaire de Vie Sociale)
  • Le CAFAD Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Aide à Domicile)
  • La MCAD (Mention Complémentaire Aide à domicile)

Sont dispensées de cette condition, les personnes titulaires du Diplôme d’Etat de TISF qui justifient d’une expérience professionnelle dans un emploi d’intervention à domicile d’au moins six mois.

Postuler pour cette offre

L’aide médico-psychologique participe à l’accompagnement de personnes âgées en perte d’autonomie, de personnes souffrant d’un handicap mental ou moteur afin de leur apporter l’assistance individualisée que nécessite leur état psychique et physique.

Missions

  • Accompagner et réaliser auprès des personnes les actes essentiels de la vie quotidienne : soins d’hygiène, de confort, activités motrices.
  • Accompagner et encourager les personnes âgées dans les activités de la vie sociale et relationnelle.
  • Participer à la prévention et à la sécurité de la personne.

Compétences et qualités

  • Savoir personnaliser et adapter les activités envers les personnes aidées.
  • Sens de l’observation.
  • Compétences relationnelles

Evolutions possibles

L’aide médico-psychologique peut poursuivre son parcours professionnel en tant que :

Sous réserve de l’obtention des diplômes correspondants à ces métiers.

Formation

Le diplôme d’Etat d’Aide Médico-Psychologique (DEAMP, anciennement certificat d’aptitude à la fonction d’aide médico-psychologique) permet d’exercer ce métier.

Postuler pour cette offre

Sous la responsabilité du responsable ou du cadre de secteur, l’assistant de secteur organise et administre les interventions à domicile dans les Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD).

Missions

  • Accueillir les clients et les salariés : accueil physique et téléphonique
  • Organiser les activités des intervenants à domicile : planifier les interventions dans le respect de la législation du travail, informer les salariés et les bénéficiaires des interventions programmées à domicile
  • Assurer le suivi administratif des prises en charge des bénéficiaires
  • Effectuer des tâches administratives : rédaction de courriers, classement de documents…

Compétences et qualités

  • Sens de l’observation
  • Réactivité et capacité d’adaptation
  • Bonne connaissance de la législation sociale
  • Compétences bureaucratiques

Evolutions possibles

L’assistant de secteur peut devenir responsable de secteur.

Formation

L’assistant de secteur doit posséder les compétences nécessaires acquises par la formation initiale, la formation ou l’expérience professionnelle, alliant connaissance et expérience de la fonction. Ces compétences correspondent à celles déterminées au niveau IV de l’Education nationale (ex : Baccalauréat…).

Postuler pour cette offre

Premier niveau d’encadrement dans les Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), le responsable de secteur a un rôle pivot entre l’intervenant à domicile et le bénéficiaire. Il assure la mise en œuvre et le suivi du plan d’aide en mobilisant les ressources humaines nécessaires.

Missions

  • Evaluer les besoins de l’usager au domicile : évaluation de la situation, élaboration du plan d’aide personnalisé
  • Veiller au bon déroulement du plan d’aide en coopération avec les équipes médico-sociales intervenant chez le bénéficiaire
  • Organiser ou superviser les interventions des intervenants à domicile dans le respect de la législation du travail
  • Assurer l’encadrement des intervenants à domicile et la gestion des ressources humaines : recrutement, formation, évaluation des personnels

Compétences et qualités

  • Sens de l’observation
  • Réactivité
  • Compétences en matière de gestion d’équipe
  • Bonne connaissance de la législation sociale

Evolutions possibles

Le responsable de secteur peut évoluer vers des fonctions de cadre de secteur

Formation

Elle correspond le plus souvent au niveau III de l’Education nationale, notamment :

  • Un Diplôme d’Etat de Conseiller en Economie Sociale et Familiale (DECESF), d’assistant social, d’éducateur spécialisé ou de travail social
  • Un Diplôme d’Etat de Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale (DETISF) avec au moins 10 ans d’ancienneté dans la fonction, et une formation complémentaire d’adaptation au poste.

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social (SP3S) permet également d’accéder aux fonctions de responsable de secteur…

Postuler pour cette offre


Postuler à une offre d’emploi